Les visages de La Ligue : Julien, médiateur santé dans les foyers Adoma de Saint-Quentin-en-Yvelines

Julien, cela fait un an que tu travailles au sein de notre structure, peux-tu nous expliquer ton rôle au sein des foyers ?

Les foyers Adoma, anciennement Sonacotra, accueillent des personnes qui peuvent être en situation de vulnérabilité. De nombreux réfugiés politiques, des migrants arrivés dans les années 60 et des jeunes en insertion y sont hébergés. Certains ont des problématiques de santé, notamment les plus âgés.

Mon rôle est donc d’écouter dans un premier temps, d’accompagner les résidents dans leurs démarches d’accès aux soins et d’orienter  vers des professionnels compétents. Je les accompagne également dans certaines démarches administratives. Pour rompre l’isolement de certains, je les rencontre dans leur logement et j’organise des actions collectives permettant de créer du lien social.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire ce métier et de rejoindre La Ligue de l’Enseignement ?

J’ai été médiateur de rue, à Guyancourt, il y a quelques années. J’avais l’occasion d’aller dans les foyers Adoma et j’avais vraiment l’impression que c’était un monde à part. J’ai vraiment eu envie de m’investir pour accompagner les résidents et leur proposer des projets permettant une ouverture sur le monde.

J’ai monté ma compagnie de théâtre. Je suis persuadé que la culture et l’éducation populaire sont de formidables leviers d’ouverture sur l’extérieur. J’ai pu faire venir la musique au sein d’un foyer, en partenariat avec la ferme du Bel Ebat. J’espère que cela suscitera auprès des résidents des envies d’aller au spectacle.