Les temps périscolaires se situent avant l'école, le matin, durant la pause méridienne, et après l'école, l'après-midi ou le soir. Ces temps d'accueils sont encadrés par un professionnel qualifié, l'animateur périscolaire. Celui-ci peut travailler au côté d'animateurs occasionnels ou de professionnels déjà présents dans l'école ou autour de l'école (A.T.S.E.M., agents, intervenants spécialisés...).
 
L'accueil périscolaire doit prendre en compte plusieurs objectifs :
  • Assurer la continuité entre les heures et les jours d’ouverture scolaire et les heures et les jours de loisirs des enfants.
  • Développer des activités en ayant le souci de l’inscrire dans la réalité locale (prise en compte des contraintes familiales, de la vie associative locale).
  • Rechercher une cohérence dans l’intervention éducative auprès des différents acteurs en définissant les rôles et les complémentarités de chacun.
  • S’appliquer à être complémentaire dans les activités proposées et en recherchant une cohérence dans les rythmes de vie des enfants (ménager des transitions par des ruptures de rythme en fonction de ceux de l’école)

 Un temps d'activité personnelle

La réforme des rythmes scolaires et l'extension des temps éducatifs qu'elle entraîne, a mis en avant des nouveaux temps périscolaires (souvent appelés T.A.P., temps d'activité périscolaires) en insistant sur leur contenu culturel présenté le plus souvent sous forme d'atelier. Cette ouverture culturelle ne doit pour autant par faire oublier l'importance de proposer à l'enfant un temps d'accueil personnalisé ou des temps d'activités personnelles, garants d'une journée équilibrée et de la place de l'enfant dans l'activité. 

L'animateur, l'équipe et le référent de proximité

L’animateur périscolaire met en œuvre des animations (activités ludiques, artistiques, manuelles, éducatives et collectives) et des démarches pédagogiques adaptées au cadre de l’accueil périscolaire (temps court avant et après l’école), aux espaces disponibles et aux rythmes des enfants. Il travaille avec deux acteurs éducatifs privilégiés : les parents et les enseignants.
 

L’animateur périscolaire exerce ses missions sous la responsabilité du responsable administratif de la structure qui l’emploie (collectivité, association, etc.). Il organise son programme de travail en concertation et sous le contrôle direct d’un(e) responsable d’équipe d’animation. Le rôle de ses référents de proximité est essentiel et une formation continue adaptée, - de préférence organisée en intra au sein des collectivités ou des associations -, représente un enjeu pour la qualité de service, au même titre que celle des animateurs. La professionnalisation de ces métiers rend important la mise à disposition de personnel qualifié : un animateur-coordonnateur professionnel titulaire d'un titre de direction (DUT, BEATEP, BPJEPS, DEJEPS, …) puis des animateurs titulaires de titres ou diplômes répondant aux critères de la réglementation des accueils collectifs de mineurs (B.A.F.A. et C.Q.P. Animateur périscolaire). Ensemble, ils doivent produire un projet pédagogique et disposer de temps de réunion pour questionner et faire évoluer le service...

La Ligue de l'enseignement, fédération des Yvelines

- accompagne les collectivités dans la définition de leur projet (Projet éducatif de territoire, projet pédagogique de l'A.L.S.H., passage progressif du cadre réglementaire de la garderie à celui de l'A.L.S.H.),

- porte plusieurs accueils de loisirs périscolaires dans le cadre d'une délégation de service public,

- forme les animateurs, référents de proximité ou les élus pour mettre en œuvre un service de qualité. 

Contact : Magali Raymongué, responsable du service vacances loisirs, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.